Les troubles musculosquelettiques (TMS) au travail : comprendre, prévenir et agir.

Avez-vous déjà entendu parler des troubles musculosquelettiques (TMS) ? Ils constituent un enjeu majeur dans le milieu professionnel impactant la santé des travailleurs et leur productivité en entreprise. Il est donc essentiel de plonger dans les aspects spécifiques liés au travail pour mieux comprendre prévenir et agir face à ces problématiques.

1-Les TMS au travail

 Les travailleurs de divers secteurs sont confrontés aux risques de TMS souvent résultant de tâches répétitives de postures contraignantes ou d’une utilisation prolongée d’équipements peu adaptés. Les membres supérieurs, le dos, le cou et la main sont des zones fréquemment touchées. En France par exemple, en 2015, plus de 87 % des maladies professionnelles ayant occasionné un arrêt de travail ou une réparation financière en raison de séquelles, découlaient des TMS. Selon une étude réalisée au Centre Hospitalier Régional de Saint-Louis (Sénégal), il a été noté une prévalence élevée des Troubles musculo-squelettiques (TMS) parmi le personnel du bloc opératoire, avec une prédominance d’atteintes au niveau du rachis.

Dès lors, vous comprendriez le fait de s’intéresser amplement à ces troubles. Ce constant fait, identifier les activités professionnelles à risque est le premier pas vers une gestion efficace des TMS.

2 -Les facteurs de risques professionnels

Les environnements de travail peuvent contribuer de manière importante au développement des TMS. Des postes de travail mal conçus, des horaires prolongés sans pauses adéquates, une position statique et des exigences physiques excessives (port de charges lourdes, etc.), sont autant de facteurs à risque. Il convient de savoir que la sensibilisation à ces risques couplée à des ajustements ergonomiques peut jouer un rôle clé dans la réduction des incidents de TMS.

 3-Les stratégies de prévention en milieu professionnel

Les entreprises ont un rôle significatif à jouer dans la prévention des TMS. Mettre en place des pratiques axées sur l’ergonomie dans la conception des postes de travail, intégrer une formation sur les bonnes pratiques de travail, encourager les pauses régulières et intégrer des programmes de remise en forme au travail, sont des stratégies qui portent leurs fruits.

 L’investissement dans des aménagements ergonomiques, tout en améliorant la santé des employés, stimule ainsi leur productivité.

4 -L’impact économique des TMS

Les coûts liés aux TMS intègrent, à côté des soins de santé, les pertes de productivité et les arrêts de travail. Les entreprises ont donc un intérêt financier évident à investir dans des mesures préventives. La mise en place d’une culture d’organisation axée sur le bien être des employés, en plus de réduire ces coûts, peut renforcer la réputation de l’entreprise en tant qu’employeur préoccupée par la santé de ses travailleurs.

Conclusion :

Les troubles musculosquelettiques sont une réalité omniprésente dans la vie en entreprise. Toutefois, une lecture approfondie de leurs causes additionnée à des efforts concertés pour prévenir et maitriser ces troubles peut permettre d’améliorer la santé musculosquelettique du personnel en favorisant des environnements de travail et des modes de vie plus sains. Dès lors, nous pouvons aspirer à une société où les TMS ne sont plus une préoccupation majeure en misant sur les bonnes pratiques.

Partager:

Plus d'articles

Envoyer un Message